Étiquettes

La cathédrale

Cathédrale3(2)

En 1220, débute la construction de la cathédrale par l’évêque E. de Fouilloy sur des plans de R. de Luzarches.

Il existe une maquette de la cathédrale du XIXe par Mohen (Cette maquette appartient au Beaux Arts de Chalons en Champagne).


Ancien Bailliage

ancBaillage (2)

De l’ancien baillage, il ne reste qu’une façade alliant style gothique et motifs renaissance. lieu de justice, l édifice doit son appellation de Malmaison à l ancien tribunal comtal qui succéda au Mallum Publicum carolingien, situé sur l ancien rempart gallo romain. Siège de l administration municipale, il sert également à la justice du roi jusqu a la Révolution. un large escalier de pierre donnait accès à la salle d audience voutée en carène et ornée de tapisseries fleurdelisées. cette dernière subit des dégâts considérables à la fin du XIVe, le duc de Lancaster, envoyé du roi d Angleterre l ayant transformée en chenil. Après avoir accueilli une école de dessin, puis un dépôt d’œuvres d’art, le baillage, aujourd’hui est aménagé pour les services municipaux


L’Hôtel de Berny

HotelDeBerny (2)

Edifice brique et pierre élevé en 1663 pour accueillir les trésoriers de France. Des hôtes prestigieux y séjournent comme le cardinal pendant le siège d’Arras et Mazarin durant la Fronde. Après la Révolution, l’hôtel, entre cour et jardin est restauré par l’architecte parisien Antoine et les frères Duthoit. En 1930, le dernier propriétaire G de Berny, se consacre à la restitution des décors avant de léguer l’ensemble à la ville pour en faire un musée d’histoire locale. Les boiseries peintes du château de la Grange Bléneau, propriété de la Fayette, constitue une pièce majeure des aménagements. au cœur de cet ensemble du XVIIIe, règne le portrait de l’auteur des liaisons dangereuses, C de Laclos, natif d’Amiens. Réalisés au XVIIIe pour l’aile droite du château de Long, les lambris et les peintures du zodiaque sont acquises en 1932 par G de Berny. Il fait remonter l’ensemble ici, dans un pavillon construit à cet effet coté jardin.


L’ancien théâtre

AncThéâtre2

La façade de l’ancien théâtre date du XVIIIe . son architecte fut J Rousseau et les sculpteurs étaient A et JB Carpentier
Le 1er théâtre d Amiens fut installé dans la salle de l’ancien jeu de paume située à l’emplacement de l actuel Hôtel de ville. En 1
778 cet immeuble est devenu trop exigu pour accueillir le public et ne répondait plus aux conditions de sécurité. La municipalité décide de construire un nouveau bâtiment, rue des 3 cailloux, l’ar
chitecte édifie une salle à l italienne et la dote d une façade néoclassique . Les sculpteurs l ornent de 2 groupes de muses et de médaillons évoquant l’art lyrique et l art dramatique . inauguré le 21 janvier 1780 la scène d’Amiens demeurera jusqu en 1940 l une des + vieilles salles de spectacles avec le grand théâtre de Bordeaux . les bombardements détruisent la salle et ne laisse subsister que la façade . lors de la reconstruction en 1950 , le rue des 3 cailloux s’élargit de 12 à 20 mètres de large, obligeant à reculer la façade de 4.5m.


La Paix d’Amiens (plaque de 1962)

PaixDAmiens

 « Sous le consulat de Napoléon Bonaparte, la Paix d’Amiens fut signée dans cet hôtel de ville dans la salle depuis dite « du congrès » le 27 Mars 1802 par les plénipotentiaires Joseph Bonaparte (France), d’Azara (Espagne), Schimmelpenninck (République Batave) d’une part et Cornwallis (Angleterre) d’autre part Nicolas Quinette étant préfet de la Somme et Augustin Debray étant maire d’Amiens. Dans les galeries de cette même hôtel de ville le 1er consul visita le 27 juin 1803 une exposition des produits industriels du département organisée par la municipalité. »

 Cette paix sera rompue en mai 1803


Musée de Picardie

 

muséedePicardie

Réalisé à l initiative de la Société des Antiquaires de Picardie, le Musée Napoléon (1855 1867) est le 1er musée des beaux Arts installé dans un édifice neuf et spécifique. Conçu par l architecte H Parent, sur le modèle du Louvre de Napoleon III, le bâtiment imposant, doté d un abondant décor sculpté a l allure d un palais. offert a la ville par la Société des antiquaires de Picardie, il ouvre en 1864 sous le nom de Musée de Picardie. Sa façade autrefois ornée des portraits de Napoléon et d’Eugénie, porte aujourd’hui des figures allégoriques destinées à rappeler la diversité des collections qu il abrite . le goût de l époque pour le style néogothique s inscrit dans la chapelle décorée par Cauchemont sur les dessins de l architecte Diet . A cette époque l intérêt pour la production des artistes contemporains est marqué par une importante commande à Puvis de Chavannes (1824 1898) dont les peintures murales ornent l escalier et la galerie supérieure Lors de la rénovation de 1993 la rotonde Maignan fait elle aussi l objet d une commande réaliser par le plasticien Sol Le Witt . Proposant initialement au public la collection patiemment réunie par la société des antiquaires de Picardie. le musée s est rapidement enrichi par les dépôts des musées nationaux et par une politique régulière d acquisition. Outre les collections antiques et médiévales le musée abrite entre autres un ensemble de peintures françaises du XIV au XXe ainsi que les œuvres d artistes régionaux . Le Musée de Picardie témoigne de la transformation sociale et intellectuelle d Amiens . Sa vocation initiale ne s est jamais démentie et il soutient toujours par son architecture et par ses collections , la comparaison avec les principaux musées de France et d’Europe.


La bibliothèque

 

bibliothèque (2)

Elle se situe sur l’emplacement de l’ancien couvent de Moreaucourt. Elle date de 1823. L’architecte A Cheussey la conçoit comme une longue galerie à éclairage zénithal avec 2 pavillons en hémicycle et la décoration de style néoclassique est ré-haussée de peintures faux marbres. Le bâtiment est agrandie en 1900 puis modernisée en 1993 par les architectes F. Gossart et S. Garnier. Adapté à ses nouvelles fonctions, la bibliothèque dispose aujourd’hui d’un vaste entrepôt de stockage, d’un secteur pour les enfants, d’auditorium et d un espace réservé aux nouvelles technologies. Sans perdre sa mémoire, l’édifice s’ouvre à de nouvelles activités et s’intègre dans un réseau d’échange entre centre de documentation.


A voir également

Beffroi3(2)

Le Beffroi


L’Horloge Dewailly

horlogeDewailly

  Horloge Dewailly en 2010

Elle date de 1898 et porte le nom d’un maire d’Amiens. Elle a été réalisée par Ricquet et Roze. Elle a été reconstruite pour l’an 2000, seule la statue de Marie sans chemise est d’origine.

 


 

 

 

cirque2   Le cirque en 2010


EgliseStRémy (2)

Eglise Saint Rémy


HoteldeVille (2)

L’Hôtel de ville


Ptt

La Poste (2010)


Préfecture

La Préfecture (2010)


squareJulesBocquet

Le square Bocquet (La maison du Sagittaire)


La Tour Perret

TourPerret   La Tour en 2010

Haute de 104m. Illuminée depuis 2005. Elle date de 1948, elle fut la plus haute tour habitée. Elle porte le nom de l’Architecte Auguste Perret, plus connu pour la reconstruction de la ville du Havre.


A lire

Histoire de la ville d’Amiens depuis les gaulois jusqu’en 1830 (1832)

Manuscrits de Pagès sur Amiens et la Picardie (1853)

Histoire de l’église St-Germain d’Amiens (1860)

A la cathédrale d’Amiens (1861)


A faire

La vallée de Somme en vélo


Blog

Blog Amiens Passion

Pour en savoir plus sur la ville, cliquez ici

Publicités