Étiquettes

dieppeweb

L’une des photos les plus prises de Dieppe

Quelques dates Dieppoises

panneau michelin

1435 : C. Desmarest débarrassa Dieppe des Anglais 1668 : Fondation de l’Hôpital de la ville
Juillet 1690 : Combat naval au large de la ville qui voit la victoire des Français sur les Anglais et Hollandais

1694 : Incendie de la ville
XVIIIe : Apparition des numéros  de rue. Elle est désormais reliée à Rouen par la voie royale (l’ancêtre de la N27)
1822 : création du 1er établissement de bains. Mais c’est à partir de 1824 que Marie Caroline, duchesse de Berry et belle fille de Charles X révolutionne le bain de mer transformant l’acte purement thérapeutique en moment de plaisir. Auparavant la plage servait à l’exploitation des galets.
1831 : Mort du caporal Hingant à 22 ans pour avoir voulu sauvé un polletais qui a chuté dans le canal. (plaque funéraire au château musée)
1848 : Reliée par le rail à Rouen

1870 : Alexandre Dumas Père Meurtau hameau du Puys
1873 : Reliée par le rail à Paris via Gisors jusqu’en 1988
1885 : Reliée par le rail à Eu et Le Tréport jusqu’en 1938 
1896 : Naissance du club de football
1897 : Naissance du Golf de Dieppe
1900 : Reliée à Fécamp via Cany jusqu’en 1946 (Aujourd’hui cette voie est en train de devenir voie verte.
Le 19 aout 1942 sur la plage de Dieppe « nos cousins canadiens tracèrent de leur sang la voie de notre libération finale présageant ainsi leur retour victorieux le 1er septembre 1944″ Voir l’annexe
1980 : Première édition du festival de cerf volant

Château de Dieppe

 Img_1861   Echauguette du château   plaque musée

« le musée a été transféré au château le 9 juillet 1923 en présence de Monsieur Paul Léon Directeur des Beaux Arts Monsieur Fernand Rimbert Maire Messieurs B Robert H Chiroye adjoints Monsieur Georges Lebas Conservateur du musée »

Il a été construit sur une forteresse antérieure au XVe. En effet le 1er château remonte à Henri de Plantagenet Reconstruit au XV (à partir de 1440) par Charles Desmarets sur l’emplacement d’une ancienne forteresse De celle-ci il ne reste que la tour ouest datable du XIVe. Charles Desmarets a fait construire 4 tours (2 cylindriques et 2 quadrangulaires) et les courtines qui les relient entre elles et à la tour Ouest Depuis le XVe chaque époque à apporté des modifications jusqu’au XVIIIe ou des restaurations. Ainsi au XVIe on aménage une terrasse qui permit d’intégrer le clocher de l’ancienne église Saint Rémy à l’enceinte du château. Au cours des siècles, le château relié aux murs d’enceinte de la ville a servi de point d’appui pour ses fortifications à l’ouest de la ville. Ainsi la tour Saint Rémy l’a été du XIVe au XIXe. Cette tour servit de dépôt de poudres (partie inférieure) et de logements militaires. Il était à la fois caserne et logis des gouverneurs qui représentaient le Roi de France Repris par l’armée après qu’il ait été transformé en prison pendant la révolution. Abandonné par l’armée en 1898 il est acheté par la ville en 1900. Il devient Monument Historique en 1904Le château devient musée en 1923. Des collections sur l’ivoire (des XVIe au XXe) et la marine y sont exposées

IMG_1857

Aujourd’hui le château conserve des traces des pont levis, ses créneaux et des meurtrières.. En 1958 et dans les années 90, la tour Saint Rémy est consolidée En 2005, des rénovations plus importantes sont faites. La tour a retrouvé un toit lors de ces derniers travaux.

Autres monuments dieppois

La Poste du quartier du Pollet (quartier de pêcheurs)

IMG_0060

L’église du quartier de Janval


Img_0252

L’hôtel d’Anvers

Dscn0400

La chambre de Commerce et d’Industrie (XIXe)

DP

Les églises de Dieppe

Les gravures proviennent d’un missel du début du XXe.

dieppe

Eglise Saint Jacques

Eglise incendiée en 1195, elle est réédifiée entre le XIII et la fin du XIVe. Consacrée à Saint Jacques le Majeur, elle est située sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. La prospérité de Dieppe après la guerre de 100 ans permet à l’église de s’agrandir et de s’embellir : construction de la tour Saint Jacques et des chapelles de corporations, réalisation des clés pendantes qui ornent les voûtes du chœur.
La frise dite « des sauvages » qui orne le mur de la sacristie illustre l’épopée maritime à l’époque de l’armateur Jehan Ango.
L’église a été classée Monument Historique en 1840. Elle a été peinte par C. Pissarro en 1901 (La toile appartient au musée d’Orsay)
A voir dans l’église : la Chapelle de la Vierge (15 et 16e) dont les vitraux ont souffert en 1944 et la frise des Sauvages.

Chapelle Notre Dame de Bonsecours dieppe2

Petite et fière, dominant la ville et ses monuments, elle se dresse face à la mer tel un phare offrant sa silhouette aux voyageurs venant des 4 points cardinaux et semble dire « soyez rassurés, Moi, Notre Dame de Bonsecours, je suis là et je veille. » Bénie en 1876, cette chapelle fut tout d’abord un lieu de pèlerinage. Isolée de toute habitation jusqu’en 1914, elle devint la chapelle paroissiale de Neuville les Dieppe en 1933. Ayant beaucoup souffert des intempéries, elle fut restaurée à 3 reprises. Bonsecours est un lieu de culte mais aussi le mémorial de ceux qui ont péri en mer, comme en témoignent les plaques apposées sur les murs par les familles des disparus.

dieppe3 Eglise Saint Rémy

Remarque sur l’ancienne église : Des fouilles au XIXe ont confirmé les écrits d’Asseline et Guibert (chroniqueurs des XVII et XVIIIe). La construction de l’église paroissiale Saint Rémy le long des remparts de la ville entre le château et la porte de la Barre commença au XIIIe et fut complétée au XIVe par l’agrandissement du chœur et par l’édification d’une tour. Cette tour servit de clocher à l’église reconstruite au XVe, édifice d’une longueur totale de 68 m, qui possédait une nef à 3 vaisseaux, et était couverte d’un toit à double versant. Cette église a été désaffectée dès 1522, date de la construction de la nouvelle église Saint Rémy au cœur de la ville.

 A voir également

L’ancienne caserne (1880’) = actuelle IFCASS depuis 1963

L’îlot Sainte Catherine a été reconstruit après l’incendie de 1694 par Ventabren (architecte de Vauban). Suite à cette reconstruction on observe les premiers balcons dans la ville

Un bâtiment du XVIIe ayant appartenu à l’ancien Hôtel Dieu construit par les religieuses Augustines

A faire Le GR 21 traverse la ville et le relie à Fécamp à l’ouest et Criel à l’est.

A lire

Guide du baigneur dans Dieppe (1863)
Guide du baigneur dans Dieppe (1863)
La Normandie monumentale et pittoresque (1893) à partir de la page 279
Excursions (1901) page 8
Dieppe, le Tréport, Mers, Ault, Onival, avec le circuit de 1907 à partir de la page 15 Dieppe Moderne 1920-1938 (2010)

Pour en savoir plus sur la ville, cliquez ici !!!   

Publicités