L’église Saint Jean Baptiste eglise

Erigée en 1110, elle disparait au cours de l’occupation anglaise entre 1419 et 1448. Reconstruite par les Dampierre, la nef est consacrée le 18 mai 1522. En 1563, le clocher soutient un siège contre les Protestants. On y voit encore des traces de balles.

Le château d’Imbleville

Le Château d’Imbleville a été fondé en 1491 par Zanon de Dampierre. Il a certainement été construit pour se défendre par l’eau. La Saâne se partageait en deux contre son mur fortifié Sud et le seul accès à sa cour intérieure se faisait par un pont-levis au Nord. Les bâtiments ont été constamment remaniés à travers les siècles. Son aspect actuel remonte à 1872. Ses assises sont de grès et silex. Ses briques anciennes changent subtilement de couleur selon les saisons et la lumière : plus roses par temps gris, plus dorées au soleil, nacrées au clair de lune. De très loin touristes et randonneurs aperçoivent les briques roses et les ardoises du Château d’Imbleville. Ils s’arrêtent et découvrent l’écrin de verdure qui le met en valeur. Ils écoutent le chant des eaux vives et admirent la façade ancienne qui se reflète dans la douve. Le Château d’Imbleville est un but de promenade ou une étape au cours d’une journée d’excursion. Il arrive souvent que nos visiteurs le découvrant par hasard nous disent leur émerveillement. En 2011, pour la septième année, les jardins sont ouverts à la visite

A voir – La croix de cimetière (XVI XIXe)

A faire  Vélo : Circuit de la Saâne (28km ; 2h ; balisage rouge)
Parcours urbain (sur Val de Saâne,ses hameaux et Imbleville)

A lire La Normandie monumentale et pittoresque (1893) à partir de la page 329
Bulletin de la Commission des antiquités de la Seine- Maritime (1882) de la page 89 à 95 Les églises de l’arrondissement de Dieppe (1850) Pages 499 à 501

Pour en savoir plus sur Imbleville, cliquez ici

Publicités