HISTORIQUE

 blasonlemele

L’histoire concerne chaque commune, il y a toujours une anecdote que les anciens retiennent pour la raconter plus tard. Si on prend l’exemple du Mêle on pourra citer que l’un de ses seigneur est à l’origine de la mort d’Henri II .Mais commençons par le commencement en parlant du blason (Cf. plus bas) qui nous dit déjà plein de choses.

 En effet si Le Mêle s’appelle ainsi c’est parce qu’il y a un merle sur le blason avec le temps le nom s’est déformé pour obtenir la toponymie d’aujourd’hui.

Au dessus du blason on observe des créneaux, signe de la présence d’un château autrefois. L’histoire du Mêle débute par cela : la construction du château par le seigneur de Bellême et d’Alençon (G.1er Talvas) au Xème. La famille de Talvas se succède jusqu’au XIème où la commune passe sous le giron des Montgomery (ami de Guillaume le Conquérant) car les Talvas n’avait plus de descendance masculine. Cette famille règnera sur Le Mêle jusqu’en 1786. Elle fut une bienfaitrice du Mêle avec une série d’ornementation (château, jardins, chapelle…). Enfin la famille qui succèdera à la famille Montgomery sera les Béthune-Sully. Après la révolution ce fut le déplacement de la ville du bas vers la ville du haut. De ce fait on doit reconstruire une église pour l’occasion car l’ancienne est en triste état. L’église sera néoclassique. Le Mêle à connu l’occupation prussienne puis allemande, le monument aux morts en fait foi. La dernière guerre est la plus marquante car le jour du débarquement (6 juin 44) la gare de Coulonges, l’église du Mêle et une partie du village sont endommagées par l’explosion d’un train de munition allemand par les alliés. Après guerre et la libération de la commune le 11 aout 44 par le Général Patton on relatera les difficultés lors de la création du jumelage franco allemand suite à l’occupation allemande pendant la guerre. En effet ce jumelage date de 1967 où il y avait bien sûr des vétérans de la guerre.

On finira sur quelques dates montrant l’évolution, l’innovation dans la commune.

1836 : Le maire crée un corps de Sapeurs Pompiers volontaires

1855 Le centre ville est dévié.

1905 : Arrivée de l’électricité avec l’implantation d’une usine électrique

1931 : L’eau potable arrive

1935 : un terrain de football et une piscine sont inaugurés

Le Lac (1975)

lacLemele3En fait il n’y a pas que le lac et les activités nautiques mais aussi des courts de tennis, un mini golf… Il a fallu dix ans pour que la base voit le jour. On suivit par d’autres activités et le camping. Le lac donne lieu à une fête qui n’est plus aujourd’hui.

A voir également

Église Notre Dame de l’Assomption (XIX-XXe)

Reste du château devenu en partie l’école Saint Joseph (XVI XVIIIe)

Halle aux grains devenue théâtre-cinéma

L’ancien haras, devenu en partie gîte de France

Ancien relais de la poste devenu hôtel du même nom, vous trouverez sur la façade le blason de la commune (Cf. en haut de la page)

A faire

foireopoulin08

La foire aux poulains (photo 2008)

La voie verte (Cette voie ferrée était ancienne (1873) reliait Alençon à Condé sur Huisne a été fermée par décret en 2001) datant de 2010.

 A lire

Le Merlerault, ses herbages, ses éleveurs, ses chevaux et le haras du Pin. La Plaine d’Alençon. Le Mesle-sur-Sarthe (1866) à partir de la page 88

Bulletin du Comité des travaux historiques et scientifiques. Section d’histoire et de philologie (1911) de la page 136 à 142

Pour en savoir plus sur Le Mêle et sa région, cliquez !!!

Publicités